Une fois encore, la controverse sur les téléphones qui envoient des informations à la Chine fait les gros titres. Cette fois, ce n'est pas Huawei ou une autre marque asiatique, mais Nokia. Selon le média norvégien NRK, certains modèles de Nokia 7 Plus ont envoyé des données personnelles à un serveur chinois chaque fois que l'écran était déverrouillé.

Les informations transmises consistaient en localisation par GPS, numéro de téléphone et numéro de série du téléphone. Ces données ont été envoyées à un serveur du domaine vnet.cn appartenant à China Telecom, qui en est le propriétaire sous le nom de China Internet Network Information Center.

Apparemment, cela s'est passé plusieurs mois et a été découvert par un utilisateur en février, lorsqu'il a surveillé le trafic de son Nokia 7 Plus et a constaté que de nombreux paquets non cryptés avaient été envoyés à un serveur chinois. Cela se produisait chaque fois que le téléphone était allumé, que l'écran était activé ou que le terminal était déverrouillé.

Selon HMD Global, cela était dû à une erreur dans le processus d'emballage qui s'est produite dans un seul lot du modèle de téléphone. La société a déclaré que le terminal avait tenté d'envoyer des données d'activation à un serveur étranger, mais que celles-ci n'avaient pas été traitées et qu'aucune information personnelle n'avait été partagée avec des tiers ou des autorités.

Qu'est-ce qui a causé la transmission de données à un serveur chinois?

Selon l’analyste de sécurité Dirk Wetter, un APK nommé com.qualcomm.qti.autoregistration.apk partage le même code que celui utilisé dans les demandes Nokia 7 Plus d’envoi des informations à la Chine. Ce fichier APK contient une procédure d'enregistrement similaire à celle utilisée sur les appareils HMD.

Le fabricant a confirmé que le problème avait été résolu au moyen d'une mise à jour du logiciel. Toutefois, une enquête a déjà été ouverte par le médiateur de la protection des données en Finlande pour violation du RGP.

HMD a déclaré qu'il était disposé à collaborer avec les autorités finlandaises et norvégiennes et qu'il prenait très au sérieux la sécurité et la confidentialité de ses clients.

Le Nokia 7 Plus est un téléphone de milieu de gamme aux spécifications intéressantes, comprenant un écran de 6 pouces, une puce Snapdragon 660 et 4 Go de RAM. Le terminal fonctionne sous Android One et était initialement vendu 399 euros.

Cliquez pour tenter d’obtenir un smartphone pliable GRATUIT !