La bataille pour les smartphones pliables s'accélère: Xiaomi et Huawei entrent dans le jeu 1La course à la commercialisation du premier smartphone commercial pliable s’est intensifiée cette semaine. Après l’arrivée en octobre 2018 du FlexiPai de Royole, un smartphone pliable que l’on peut désormais acheter, mais qui ressemble plus à un prototype qu’à autre chose, Samsung s’est mis à montrer un peu de son concept de smartphone pliable beaucoup plus raffiné en novembre, ce sont maintenant Xiaomi et Huawei qui sont venus parler de leurs propres plans pour les écrans flexibles.


Cela vous tenterait d’être un “béta-testeur” d’un des 5 smartphones pliables
que nous recevrons en exclusivité le 4 Avril 2019 ?

Inscrivez sans autre obligation et nous vous indiquerons comment faire ( sans pub ni de sollicitations commerciales…)


La première grande percée est venue cette semaine de Xiaomi aux mains du PDG Bin Lin, qui a publié une petite vidéo d’une minute montrant le prototype fonctionnel pliable du smartphone de la société, avec une approche très différente de Samsung et Royole. Dans le cas de Xiaomi, l’appareil ne se plierait pas avec une charnière au milieu, mais avec deux charnières sur les côtés, ce qui lui permettrait de passer de la taille d’une tablette à celle d’un smartphone de façon assez curieuse.

Dans la vidéo, nous voyons Bin Lin interagir avec des vidéos et une application de réseau social, ainsi que la transition presque parfaite entre la tablette et le smartphone, où le système d’exploitation s’adapte beaucoup plus facilement au changement de format d’écran, que ce que nous avons vu avec FlexiPai pendant CES 2019, qui est loin de faire une transition élégante.

D’autre part, Huawei, bien qu’elle n’ait pas encore présenté son prototype de téléphone intelligent pliable, a mentionné à l’avance par son PDG Richard Yu, que la société présentera l’équipement en février lors du Mobile World Congress 2019 (MWC), qui selon eux sera également le premier téléphone intelligent pliable compatible avec les réseaux 5G.
Le smartphone pliable Huawei dont nous n’avons toujours pas d’images, si nous savons au moins qu’il aura un processeur Kirin 980 (le même que le Huawei Mate20 Pro) et un modem Balong 5000 qui sera chargé de permettre la connectivité avec les réseaux 5G, ce sera donc apparemment le premier des trois grands acteurs qui sortira sur le marché avec leur appareil.
Bien que Samsung n’ait pas prévu de dates, des rumeurs suggèrent que son smartphone pliable pourrait aussi voir le jour en février pendant la CMM, lorsque le lancement de la nouvelle famille Galaxy S10 est prévu et donc la naissance de la nouvelle Galaxy F (le “F” serait pour Flexible).

Samsung se joint à la fête et montre son smartphone pliable avec “Infinity Flex display”.

A ce stade, il n’est plus un mystère que la prochaine grande innovation des smartphones pour 2019 sera les écrans flexibles. Déjà la semaine dernière, nous avons vu comment le fabricant chinois Royole les a tous battus en introduisant Flexpai, qui est déjà en pré-vente.

Maintenant, c’est au tour de Samsung qui, bien que n’ayant pas le produit fini, a profité de la conférence des développeurs de mercredi dernier pour nous montrer un peu ce qu’est leur prototype actuel de smartphone pliable, qui est un peu différent de ce que Royole nous a présenté la semaine dernière.

Le prototype de Samsung qui n’a toujours pas de nom officiel (on dit qu’il s’agit de quelque chose comme Samsung Galaxy F ou Galaxy X) n’a été présenté que brièvement, et sans accès à la presse pour lui donner un aperçu. C’est une équipe avec deux écrans, l’un de 4,5″ à l’extérieur et l’autre de 7,3″ à l’intérieur qui est celui qui est doublé.
Contrairement au Flexpai de Royole qui s’ouvre vers l’extérieur, utilisant le même écran lorsqu’il est ouvert et fermé, le prototype montré par Samsung, l’écran se ferme vers l’intérieur en restant caché lorsque l’équipement est plié, utilisant ainsi un deuxième écran plus petit à l’extérieur.

Selon l’entreprise, le crible flexible a été largement testé pour résister à des milliers de plis (plus de 200.000) sans dommage. La décision de plier l’équipement vers l’intérieur et non vers l’extérieur est peut-être due au fait que l’écran flexible n’aurait pas de protection en verre, donc il serait plus exposé aux rayures possibles.

Le Smartphone pliable Samsung laisse plus de doutes que de réponses

Comme mentionné par Samsung, l’équipe utilise une version modifiée d’Android, qui est travaillé en collaboration avec Google lui-même, afin de créer un standard pour l’ensemble de l’industrie, et donc toutes les équipes de pliage qui arrivent plus tard ne devraient pas faire leurs propres implémentations.
Faute de plus de détails, la seule chose que nous savons pour l’instant, c’est que le nouveau smartphone pliable de Samsung ne verra la lumière que jusqu’en 2019, assez longtemps pour pouvoir peaufiner le concept, et convaincre ceux qui ne voient pas avec enthousiasme les avantages de ce design, qui apporte au contra, un terminal beaucoup plus épais quand il est dans sa forme pliée.


Cela vous tenterait d’être un “béta-testeur” d’un des 5 smartphones pliables
que nous recevrons en exclusivité le 4 Avril 2019 ?

Inscrivez sans autre obligation et nous vous indiquerons comment faire ( sans pub ni de sollicitations commerciales…)