Samsung révèle en privé de nouveaux détails sur son smartphone pliable : il ne se pliera pas complètement et il ne sera pas bon marché

Il y a six ans, Samsung a publié cette vidéo dans laquelle nous avons vu les premières idées pour un smartphone pliable. Aujourd’hui, en 2019, il semble que cette technologie sera une réalité. L’entreprise coréenne a présenté peu avant la fin de 2018 son prototype de mobile flexible (dont l’objectif était de montrer qu’elle possédait cette technologie aux clients potentiels plutôt que de montrer le terminal), et l’a fait à nouveau au CES 2019, uniquement en réunion privée.
Certains « cadres supérieurs » qui ont assisté à la réunion se sont entretenus avec le Korea Herald, révélant quelques détails sur l’appareil. Apparemment, le mobile double mais pas complètement, et laisse une marque, un défaut qui aura été résolu dans le modèle commercial.

Le nouveau Samsung pliable ne sera pas bon marché ni... pliable ! 1

Selon le cadre de Samsung, « une fois déplié, le téléphone pliable de Samsung ne montre aucun pli indiquant qu’il a été plié », ce qui signifie que lorsque nous l’utilisons en mode « tablette », il ne semble y avoir aucune marque indiquant qu’il a été plié. En fait, la source dit que le déploiement s’est bien déroulé.

Cependant, « le prototype vu aujourd’hui laisse une marque de pli lorsqu’il est plié », c’est-à-dire lorsqu’il passe du’mode tablette’ au’mode mobile’. C’est la même chose que lorsque vous pliez une feuille de papier en deux et qu’il reste une ride dans le pli. Ceci, note la source, « sera résolu dans la version finale.

D’autre part, l’appareil ne semble pas pouvoir se plier complètement car il  » conduirait à la casse « . Pour cette raison, Samsung teste un système afin que les bords soient légèrement surélevés une fois pliés. Motorola, par exemple, a montré dans un brevet un petit rayon de braquage sur la charnière pour éviter précisément cette rupture.

Apparemment, l’entreprise a l’intention d’avoir le terminal prêt pour le premier semestre de l’année et de produire « environ un million d’unités ». Ce ne sera pas bon marché, loin de là. Il sera vendu 1,5 million de won, soit environ 1 170 euros. C’est pourquoi « l’entreprise semble avoir choisi comme clientèle des hommes de 40 ans à fort pouvoir d’achat », c’est-à-dire comme public cible.

La raison est que les hommes de 40 ans sont familiers avec la couverture des téléphones des années 1990 et préfèrent les téléphones mobiles avec de grands écrans. En fait, un représentant d’une autre des entreprises présentes à la réunion a déclaré que « la réunion avec le mobile pliant de Samsung était très similaire à quand Nokia a lancé son mobile plafonné.

D’autre part, Royole, créatrice du FlexPai, le premier téléphone mobile pliable commercial au monde, a présenté son appareil au salon sans montrer de défauts dans les plis. Ils affirment aussi qu’il peut être plié plus de 200 000 fois avant que des problèmes de casse ne surviennent, c’est suffisant ? Il faudra attendre pour sortir de tout doute, puisqu’il s’agit d’une nouvelle technologie, nous ne pouvons pas savoir comment les utilisateurs vont l’utiliser et combien de fois ils vont plier et déplier le terminal à la fin de la journée.